“puis le monde fut hors d’usage et je me rendis compte que j’étais…”

almanak frmk

Les éditions Frémok ont l’immense chagrin de vous annoncer le décès, mardi 29 janvier, d’Alex Barbier. Figure tutélaire, il était et restera notre Pape pour toujours. Si vous souhaitez vous associer à l’hommage que nous lui préparons, de quelque manière que ce soit (texte, image, dessin, photo…), n’hésitez pas à nous contacter. page 67

Couleurs criardes et univers hallucinés, jeunesses folles et lycanthropes, vices et bassesses ordinaires : dès ses premières publications dans Charlie mensuelpuis Hara-Kiri, au début des années 80, Alex Barbier détonne, dérange. Malmenant les codes de la bande dessinée tant d’un point de vue narratif – déconstruction du récit, disparition des bulles et des espaces entre les cases – que pictural avec l’intrusion de la couleur directe, dont il est, rappelons-le, l’un des initiateurs en bande dessinée – il s’impose rapidement, avec Lycaonset Le Dieu du 12, comme le Maître sulfureux d’une avant-garde qui, depuis…

View original post mais 174 palavras

Deixe um comentário

Filed under obituário

Deixe uma Resposta

Preencha os seus detalhes abaixo ou clique num ícone para iniciar sessão:

Logótipo da WordPress.com

Está a comentar usando a sua conta WordPress.com Terminar Sessão /  Alterar )

Google photo

Está a comentar usando a sua conta Google Terminar Sessão /  Alterar )

Imagem do Twitter

Está a comentar usando a sua conta Twitter Terminar Sessão /  Alterar )

Facebook photo

Está a comentar usando a sua conta Facebook Terminar Sessão /  Alterar )

Connecting to %s